Ce mardi 8 octobre, la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal (CDAP) a annulé la décision du Conseil d’État du 26 juin 2019 qui prolongeait la suspension de Michel Agnant et Jérôme Christen jusqu’au 31 décembre 2019. Cette décision, du fait qu’elle est négative, ne semble pas susceptible d’un recours au Tribunal fédéral. La suspension est ainsi nulle et non avenue, avec effet immédiat. En toute bonne logique, les deux municipaux doivent reprendre sur le champ leur fonction et leurs tâches, et siéger lors du Conseil communal, ce jeudi 10 octobre, à la table de la municipalité…