Ainsi donc, la Suisse entend renvoyer Sangar Ahmad ce lundi. En pleine pandémie. Alors qu’il travaille quotidiennement dans une entreprise qui désinfecte nos cliniques, nos hôpitaux, nos entreprises… Afin de nous protéger en somme. Il sauve des vies. Son patron est fier de lui, plus que satisfait de son travail. Un employé en or. Et cela représenterait une perte très importante pour lui.

Depuis le 16 mars 2020, le Grand Conseil vaudois a suspendu toutes ses séances plénières et de commission, en raison de l’épidémie de COVID-19. Seul le bureau du Grand Conseil se réunit encore pour recevoir une brève information du Conseil d’Etat sur la situation. Les crédits supplémentaires débloqués dans le cadre de la lutte contre l’épidémie sont en outre validés par le bureau de la Commission des finances, composé de trois députés, sans que les autres membres de la Commission en soient informés à ce jour.

Ce mardi 8 octobre, la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal (CDAP) a annulé la décision du Conseil d’État du 26 juin 2019 qui prolongeait la suspension de Michel Agnant et Jérôme Christen jusqu’au 31 décembre 2019. Cette décision, du fait qu’elle est négative, ne semble pas susceptible d’un recours au Tribunal fédéral. La suspension est ainsi nulle et non avenue, avec effet immédiat. En toute bonne logique, les deux municipaux doivent reprendre sur le champ leur fonction et leurs tâches, et siéger lors du Conseil communal, ce jeudi 10 octobre, à la table de la municipalité…