ÉVÈNEMENT 💥
décroissance-alternatives mijotait depuis longtemps l’idée  de partager ses lectures.
La fréquentation de notre ciné-club et la richesse des échanges qui suivent chaque séance nous a encouragé à concrétiser ce projet avant l’été !
Nous aurons donc l’honneur d’accueillir Cédric Durand en juin pour une conférence en plein air autour des thèmes de son dernier livre, co-écrit avec Ramzig Keucheyan : COMMENT BIFURQUER – Les principes de la planification écologique.

Comment bifurquer ?
Les principes de la planification écologique

conférence de
Cédric Durand
co-auteur du livre, économiste à l’UNIGE, Institut La Boétie.

samedi 8 juin
14h – Cour de l’Avenir – Vevey
(salle du conseil communal en cas de mauvais temps)

La conférence sera suivi d’un pot et déplacée à la salle du conseil communal en cas de mauvais temps.


Après des décennies de fantasmes néolibéraux sur les vertus régulatrices du marché, les gouvernants reparlent aujourd’hui de « planification » face à l’urgence climatique.
Au-delà des affichages, en quoi consisterait une authentique planification écologique ?
En quoi la situation actuelle est porteuse de possibilités de planification nouvelles ?
Le déploiement maîtrisé des outils numériques, des techniques comptables novatrices et l’approfondissement des institutions de la délibération collective peuvent donner lieu à un gouvernement de la production par les besoins.
Tant qu’ils resteront pris dans le carcan du « libre marché », les écogestes des consommateurs se révéleront impuissants. Ce sont les structures économiques qu’il s’agit de transformer pour réduire l’impact écologique des activités humaines.
Face à ce défi, le livre autour duquel s’articulera la conférence tente de poser les piliers d’un programme de planification écologique fondé sur la décroissance dans l’exploitation de la nature, sur la justice environnementale et sur la démocratie économique.

Envie de lire cet été ? Voici quelques ouvrages proposés par des membres de da.

Le Conseil d’État a présenté ce matin le budget 2023 de l’État de Vaud. Ensemble à gauche dénonce une proposition qui ne répond pas aux besoins sociaux de la population.

Ensemble à gauche s’engagera au Grand Conseil pour proposer des améliorations de ce budget sous forme d’amendements et sera présent aux côtés de celles et ceux qui se mobilisent en faveur d’un renforcement du service public, de la politique sociale et des mesures écologiques. Si ces amendement sont refusés, Ensemble à gauche n’hésitera à refuser le budget.

Le programme de décroissance alternatives (Ensemble à gauche) vous a convaincu? Alors rien n’est plus simple: pour soutenir au mieux nos candidatures, mettez dans votre enveloppe de vote, pour le Grand Conseil la liste décroissance alternatives – Ensemble à gauche (n° 7) et pour le Conseil d’État la liste Ensemble à Gauche (n° 4). Et voilà!

A l’occasion des trois ans de l’effondrement du barrage de Brumadinho au Brésil, des militandes et candidades d’EàG se sont rassemblé·e·x·s devant le Département des finances en solidarité avec les victimes et pour dénoncer le régime d’imposition extrêmement favorable dont bénéficie la multinationale dans le canton. Ensemble à gauche dénonce également les trop fréquentes atteintes au droit de manifester dans le canton de Vaud dont l’action a été taclée. 

da.et Ensemble à Gauche vous font part du communiqué Taraneh Aminian, députée au Grand Conseil, qui annonce sa récente décision de mettre fin à son activité politique institutionnelle à la fin de cette législature cantonale. Cela implique le retrait de sa candidature au grand Conseil et au Conseil d’Etat.  

Ainsi donc, la Suisse entend renvoyer Sangar Ahmad ce lundi. En pleine pandémie. Alors qu’il travaille quotidiennement dans une entreprise qui désinfecte nos cliniques, nos hôpitaux, nos entreprises… Afin de nous protéger en somme. Il sauve des vies. Son patron est fier de lui, plus que satisfait de son travail. Un employé en or. Et cela représenterait une perte très importante pour lui.

Depuis le 16 mars 2020, le Grand Conseil vaudois a suspendu toutes ses séances plénières et de commission, en raison de l’épidémie de COVID-19. Seul le bureau du Grand Conseil se réunit encore pour recevoir une brève information du Conseil d’Etat sur la situation. Les crédits supplémentaires débloqués dans le cadre de la lutte contre l’épidémie sont en outre validés par le bureau de la Commission des finances, composé de trois députés, sans que les autres membres de la Commission en soient informés à ce jour.

Ce mardi 8 octobre, la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal (CDAP) a annulé la décision du Conseil d’État du 26 juin 2019 qui prolongeait la suspension de Michel Agnant et Jérôme Christen jusqu’au 31 décembre 2019. Cette décision, du fait qu’elle est négative, ne semble pas susceptible d’un recours au Tribunal fédéral. La suspension est ainsi nulle et non avenue, avec effet immédiat. En toute bonne logique, les deux municipaux doivent reprendre sur le champ leur fonction et leurs tâches, et siéger lors du Conseil communal, ce jeudi 10 octobre, à la table de la municipalité…