La Suisse romande a la gueule de bois.

Après ce 25 septembre le couperet est tombé, les femmes* devront travailler jusqu’à 65 ans.
Malgré cette claque reçue ce dimanche, nous ne baissons pas les bras, et nous continuons à nous battre avec tous les moyens à notre disposition. Cette décision votée démocratiquement a remporté un « petit oui » dont les conséquences ont été sous estimées.

Depuis 2019, les organisations féministes se sont mises en mouvement pour s’opposer à cette réforme injuste sur le dos des personnes les plus vulnérables. Pour défendre une véritable qualité de vie:., le droit à une vie digne, en cohésion avec les autres et l’environnement.

Aujourd’hui nous rappelons la nécessité a minima , de ramener l’âge de la retraite à 60 ans pour touxtes. Pour cet objectif, et la défense de nos droits et nos besoins, nous ne cesserons pas de nous battre.

Depuis quelques années, nous constatons la prolifération d’écrans publicitaires dans nos espaces publics, notamment dans les stations de métro, dans les vitrines, ou encore, dans la rue. Cette motion emboîte le pas au projet de loi déposé à l’Assemblée nationale française en 2019 estimant qu’il est aujourd’hui nécessaire de remettre en question leur présence croissante.

Lors de l’exposition sur l’histoire de l’immigration italienne qui s’est tenue au Musée historique de Lausanne jusqu’en début d’année, les visiteurs et visiteuses ont pu se confronter à une copie du doctorat honoris causas ès sciences sociales et politiques décerné à Benito Mussolini par l’Université de Lausanne en 1937.

A l’approche du centenaire de l’arrivée de Mussolini au pouvoir en Italie, Ensemble à Gauche estime qu’il est temps de discuter de la révocation du doctorat honoris causas ès sciences sociales et politiques décerné à Benito Mussolini par l’Université de Lausanne en 1937.

Aux urnes ce dimanche 28 novembre! Un comité référendaire interpartis dont fait partie notre camarade Taraneh Aminian s’est constitué pour dénoncer l’impact de ce projet sur le château, patrimoine historique classé à l’inventaire national et cher au cœur des Boéland-e-x-s ainsi que sur les finances de la commune, et pour s’opposer à un projet démesuré pour créer un restaurant sur ce site archéologique unique en Suisse romande.

OUI aux soins infirmiers. NON à l’initiative sur la Justice. Vote blanc ou refus de la loi Covid.

L’urgence climatique actuelle couplée à une situation sociale difficile appelle une réponse ambitieuse pour favoriser une mobilité respectueuse de l’environnement et accessible à toutes et tous dans le canton de Vaud. La gratuité des transports publics en est une : c’est pourquoi une initiative cantonale a été lancée pour demander la gratuité des transports publics dans le canton de Vaud.

La motion populaire vient compléter les outils démocratiques en comblant les écarts existant entre l’initiative populaire et la pétition. Ce serait une bonne chose à l’heure où les appels à davantage de démocratie participative s’élèvent de plus en plus, en particulier au sein des mouvements sociaux.

Dimanche 13 juin, les citoyemmes Suisses ont voté sur cinq objets fédéraux ayant suscité de vifs débats, et au sujet desquels les membres de da. se sont mobilisëes.

Lors des élections de cette année, décroissance alternatives (da.) a fait décoller son nombre de candidades et son nombre d’élu·es… ainsi que les sommes dépensées, malgré, comme d’habitude, une considérable activité militante bénévole. En toute transparence, nous avons décidé de publier nos comptes de campagne pour les élections communales.