Lors de cette deuxième séance consacrée au budget, le groupe Décroissance-Alternatives a défendu un amendement important visant à répondre aux besoins de la population en matière d’accueil des enfants. Il a soutenu un amendement en faveur de l’ASLOCA et a ardemment défendu deux augmentations de subvention et 4 nouvelles lignes au budget en faveur d’associations culturelles locales qui ont prouvé de leur professionnalisme mais dont l’état financier ne leur permet pas de survivre, ni d’accéder à des soutiens à plus grande échelle.

Décroissance-Alternatives proposait un amendement au budget d’environ 750 000 frs, afin de donner à la municipalité la possibilité de dépenser le budget de fonctionnement nécessaire pour ouvrir une nouvelle garderie à Vevey (dès la mi-2020), suite à la fermeture contestée de celle des Petits Pois.

Accepter cet amendement aurait constitué une prise de position du Conseil communal contre la politique de la municipalité, qui fait de ce secteur la principale victime des restrictions budgétaires, sans volonté de répondre aux besoins croissants de la population.

«Des raisons formalistes (budget global et non détaillé poste par poste) ont été invoquées dans un premier temps pour refuser de discuter de notre amendement… La discussion a quand même eu lieu, quoique désordonnée, et l’amendement a quand même été soumis au vote… Sans soutien du côté Verts et Socialistes, il a été refusé.

Compte-rendu du conseil communal du jeudi 12 décembre, en texte et en vidéos. Le moins que l’on puisse dire c’est que DA considère que ce budget est largement antisocial et que nous nous battons, amendements après amendements, avec que cela ne soit pas la population veveysanne qui paie les frais des baisses d’impôts pour les plus riches…