Une campagne sans moyens, sans personnalisation, uniquement sur des idées pour un excellent résultat de la Grève du climat. Mais, une dispendieuse campagne des milieux qui avaient à y perdre pour convaincre les votantes et votants de Suisse d’aller contre leurs intérêts de locataires. Enfin, un signal extrêmement fort contre l’homophobie, une porte qui s’ouvre vers plus de tolérance.

En période de budget, les intentions des partis et les programmes politiques se dévoilent réellement. Loin des préoccupations… l’urgence climatique.

Le groupe décroissance-alternatives a participé à la manifestation pour le climat à Berne samedi dernier sous la bannière de la décroissance comme réponse aux enjeux cruciaux actuels.

Ce mardi 28 mai 2019, le Grand Conseil vaudois a décidé de classer, par 71 voix contre 69, l’initiative déposée au Grand Conseil par notre député Yvan Luccarini. Celle-ci proposait une nouvelle loi pour orienter l’action publique face à la crise climatique. Elle fixait notamment, sur le plan cantonal, des objectifs impératifs et des actions concrètes en matière d’écologie et de lutte contre le changement climatique. Une heure trente de débat aura suffi pour constater que la majorité du parlement vaudois préfère multiplier les résolutions non contraignantes et s’en gargariser dans les médias, que passer réellement à l’action. L’intensification de l’action citoyenne dans le cadre des mobilisations pour le climat est donc plus importante que jamais.