Décroître, au fond, c’est faire de la place pour un avenir sensé.

De plus en plus souvent, la quête de certaimes jeunes d’un mode de vie communautaire et partageux les amène à occuper de manière éphémère des propriétés vides pour lesquelles n’existe encore aucun projet concret que les propriétaires seraient en mesure de réaliser. Ce sont ainsi des surfaces de logement et d’activités collectives qui restent inutilement vides pendant des mois et des années alors qu’elles pourraient être utilisées comme lieu de vie, de partage et d’activités culturelles pour des jeunes pleimes de bonne volonté et de créativité.

Nouvelle année mais les séances de Conseil se ressemblent : Vevey Libre dépose une interpellation interpartis pour encore une fois s’en prendre au cabinet des estampes et musée Jenisch. Après avoir prétendu pouvoir faire des économies astronomiques lors du vote sur le budget, et toujours sans réponse à leur motion transformée en postulat sur le même objet, ils arrivent maintenant avec tout un argumentaire irréaliste pour finalement… poser une question sur les conventions entre Vevey et d’autres instances et suggérer une répartition des frais avec le canton qui pourrait épargner 200’000 francs. De grandes gesticulations pour pas grand-chose.

La campagne électorale pour les communales 2021 est lancée. Notre mouvement décroissance alternatives (da.) a déposé une liste de trente-neuf candidatures au Conseil communal et de trois à la municipalité. Notre programme formule des propositions pour faire face aux urgences climatiques et sociales, ainsi qu’à l’inclusion, l’égalité et le bien vivre à Vevey.

C’est avec près de 10 candidatures au Conseil communal et un candidat à la municipalité que le groupe décroissance alternatives participera à la campagne pour les élections communales 2021 dans la Commune de Montreux. Le programme comprendra des propositions concrètes pour répondre à l’urgence sociale et l’urgence climatique.

Dans la droite ligne de formations d’autres communes, le PLR Vevey se lance aussi sous l’étiquette «Vevey 2021». Mais d’où sort cette idée que pour toucher la population, il faut se camoufler ? Les partis établis ont-ils à ce point perdu le contact avec la population ? Ou ne s’agit-il pas plutôt d’une tactique pour entrer en contact, éventuellement piquer l’une ou l’autre idée concrète, et accéder aux postes permettant d’éviter tout changement réel ?
Pour notre part, nous allons soumettre à la population nos propositions, élaborées collectivement à partir du cadre global qui nous réunit. Sans nous cacher, ouvertement, et sans crainte.

Des postes pérennisés, plus de soutien aux associations culturelles, les courses d’écoles sauvées mais pas de renfort pour l’intégration et la gestion de la Maison Bel-Air. Le Budget 2021 de la Municipalité est adopté avec relativement peu d’amendements. La marge d’autofinancement est faible mais positive.

Alors qu’il proposait cette mesure cet été dans le cadre de la campagne à l’élection complémentaire à la Municipalité, le municipal élu, Yvan Luccarini (da.), avec son service, a mis sur pied le projet de bons pour soutenir l’économie locale. Les bons BienWenue sont disponibles dès le 14 décembre 2020.

Une séance masquée, des annonces peu réjouissantes de l’effet de la deuxième vague covid-19 sur l’administration et le début du traitement du budget 2021. A suivre, le 10 décembre.

C’est avec plus de trente candidatures au Conseil communal que le mouvement décroissance alternatives da. participera à la campagne pour les élections communales 2021. Le programme comprendra des propositions concrètes pour répondre à l’urgence sociale et l’urgence climatique. Le groupe a également décidé de présenter deux candidates et un candidat à l’élection à la municipalité de Vevey