Nous estimons qu’en 2020, les autorités auraient dû utiliser les importants excédents budgétaires et les réserves financières de l’État pour accélérer le tournant écologique, renforcer le service public et pour soutenir de manière accrue les ménages modestes affectés par les conséquences économiques de la pandémie de COVID.

La motion populaire vient compléter les outils démocratiques en comblant les écarts existant entre l’initiative populaire et la pétition. Ce serait une bonne chose à l’heure où les appels à davantage de démocratie participative s’élèvent de plus en plus, en particulier au sein des mouvements sociaux.

Yvan Luccarini, député au Grand Conseil Vaudois alors, a déposé un postulat le 18 septembre 2018. Celui ci demandait au Conseil d’Etat de rédiger un rapport sur les différents processus de mis à mort des animaux dans le canton en regard de la législation, notamment le gazage au CO2 et les taux de réussite de l’étourdissement des bêtes ; le transport des animaux du domaine à l’abattoir : distance parcourue, conditions de transports, stress ; la sélection des poules pondeuses et le sort des poussins mâles.

Les crises climatique, sociale et sanitaire sont liées et notre système actuel ne peut pas les résoudre. Nous devons nous organiser, nous mobiliser et faire grève pour une transition écologique et socialement juste. Toustes présents-es à la Grève pour l’Avenir ce vendredi 21 mai dès 11h59, heure à laquelle nous sonnerons l’alarme climatique à la Place du marché de Vevey !

Suite à sa démission du Grand Conseil, Yvan Luccarini sera remplacé dès le mardi 4 mai par Elodie Lopez, 27 ans, conseillère communale à Vevey. Taraneh Aminian, syndicaliste et députée au Grand Conseil depuis 2016, a par ailleurs rejoint le mouvement. Avec l’arrivée de ces deux élues au sein de décroissance alternatives, le groupe Ensemble à gauche et POP est désormais le seul groupe paritaire du parlement vaudois.

Dans la droite ligne de formations d’autres communes, le PLR Vevey se lance aussi sous l’étiquette «Vevey 2021». Mais d’où sort cette idée que pour toucher la population, il faut se camoufler ? Les partis établis ont-ils à ce point perdu le contact avec la population ? Ou ne s’agit-il pas plutôt d’une tactique pour entrer en contact, éventuellement piquer l’une ou l’autre idée concrète, et accéder aux postes permettant d’éviter tout changement réel ?
Pour notre part, nous allons soumettre à la population nos propositions, élaborées collectivement à partir du cadre global qui nous réunit. Sans nous cacher, ouvertement, et sans crainte.

Pour le groupe Ensemble à gauche & POP, l’avant-projet de loi sur la taxe des véhicules soumis par le Conseil d’État est insuffisant d’un point de vue écologique. Communiqué de presse.

Le Conseil d’Etat a présenté aujourd’hui son projet de budget pour 2021. Ensemble à gauche critique un budget qui ne répond pas de manière adéquate aux besoins sociaux provoqués par les conséquences sociales de la pandémie de Covid-19. Communiqué de presse.

Un spectre hante certain·es conseiller·ères d’État PLR: la décroissance. Et iels le font savoir, profitant de leur tribune médiatique pour discréditer ce mouvement, détournant ainsi le regard sur l’énorme responsabilité de leur système économique dans la crise.

C’est une erreur de croire que dans quelques semaines, tout va redémarrer comme avant. La crise va durer quelques mois, et il n’est pas sain de la gérer uniquement avec des mesures d’urgence et les pleins pouvoirs aux exécutifs.