C’est une erreur de croire que dans quelques semaines, tout va redémarrer comme avant. La crise va durer quelques mois, et il n’est pas sain de la gérer uniquement avec des mesures d’urgence et les pleins pouvoirs aux exécutifs.

La lutte contre le COVID-19 a justifié de conférer des pouvoirs extraordinaires aux autorités, mais elle a aussi mis hors fonction, pour des raisons sanitaires, tous les contrepoids aux exécutifs. Nul ne sait combien de temps cette situation va durer, mais il est à craindre qu’elle se prolonge plusieurs mois.

Nous pensons dès lors qu’il est nécessaire de rétablir les institutions démocratiques dans toute la mesure du possible, notamment en trouvant des solutions pour que les conseils communaux assument leurs fonctions.

Le groupe Décroissance-Alternatives sera représenté par Yvan Luccarini pour l’élection complémentaire à la Municipalité de Vevey, le 17 mai prochain!

Ce mercredi 13 novembre 2019, le Tribunal de police de Vevey a rendu son verdict sur les accusations portées par une «majorité» de la Municipalité de Vevey contre Michel Agnant et Jérôme Christen. Jugés coupables de bonnes intentions, les deux municipaux ont été condamnés à une peine symbolique de 10 jours-amendes avec sursis. Restent les considérables dégâts causés par cette procédure injustifiée et la souffrance au travail du personnel communal. Les responsables assumeront-ils ?

Au printemps 2018, la Commission de gestion de la commune de Vevey présentait son rapport pour l’année 2017. Celui-ci rendait publics nombre de faits concernant l’affaire Girardin et mettait en évidence le peu d’empressement de la majorité municipale à traiter cette affaire. S’en est suivie une enquête administrative contre le Président de la Commission de gestion ouverte par le Préfet. Nous contestons cette procédure et demandons que le Conseil d’Etat ouvre une enquête administrative sur les pratiques de M. le Préfet.

Avec 2.21% des suffrages exprimés pour le Conseil national, Ensemble à Gauche Vaud (EàG) est passé tout près de faire entrer Franziska Meinherz au Conseil national. Avec les voix cumulées de la gauche radicale, il n’a manqué à EàG que 308 suffrages, c’est-à-dire moins de 17 bulletins de vote pour obtenir un siège ! En cohérence avec son engagement quotidien dans les mouvements sociaux, EàG a mené une campagne de terrain, féministe, écologiste, internationaliste et solidaire, qui a su parler à des milliers d’électeurs et électrices. Merci pour votre soutien!

Le 19 mai dernier, la population veveysanne s’est prononcée contre l’initiative qui proposait la construction d’un parking souterrain à la Place du Marché. Le Comité Notre Ville don’t fait partie le groupe Décroissance-Alternatives s’intéresse maintenant à la mise en œuvre au plus vite du projet de réaménagement D’amour et d’eau fraîche.

La coalition Ensemble à Gauche Vaud (EàG) a présenté le jeudi 5 septembre 2019 son matériel de campagne pour les élections fédérales. Durant les six semaines qui séparent du vote du 20 octobre, EàG mène campagne sur le programme et les revendications pour lesquelles ses militant-e-s sont engagé-e-s sur le terrain tout au long de l’année, notamment le principe de justice climatique et le manifeste de la grève féministe.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté l’envoi par ce qui reste de la Municipalité de Vevey d’un commandement de payer de 1 million de francs à chacun des municipaux Michel Agnant et Jérôme Christen. À notre connaissance, cette manière de procéder est unique dans les annales de la politique vaudoise.

Le 29 avril 2019, le Ministère public du Canton de Vaud a rendu une «Ordonnance de non-entrée en matière» en ce qui concerne la dénonciation pour violation du secret de fonction de Gilles Perfetta, président de la commission de gestion de la commune de Vevey pour l’année, par le préfet du district Riviera-Pays-d’Enhaut.

Cette ordonnance confirme ce que nous avons toujours dit, soit que la commission de gestion avait fait son devoir du mieux qu’elle le pouvait, et que la sanctionner pour cela serait un déni de justice. Nous nous en réjouissons évidemment.