APRÈS DISCUSSION AVEC LE COLLECTIF 43M2, LA MUNICIPALITÉ NE RÉPOND À AUCUNE DES REVENDICATIONS, NI À L’URGENCE DE SANS-ABRIS, NI AUX BESOINS DES ACTEUR-ICE-X-S DE TERRAIN.

Ensemble à Gauche souhaite qu’une mobilisation large et unitaire puisse se construire à partir du combat mené par 43m2, dans la rue et dans les institutions politiques pour assurer des conditions d’accueil et de prise en charge digne et humaine aux sans-abris, quel que soit leur statut. Les sociétés se jugent à leur manière de traiter les plus vulnérables et les plus marginalisé-e-x-s. Une autre politique est possible, mais la Ville et le Canton ne bougeront pas sans mobilisations.

Lors de l’exposition sur l’histoire de l’immigration italienne qui s’est tenue au Musée historique de Lausanne jusqu’en début d’année, les visiteurs et visiteuses ont pu se confronter à une copie du doctorat honoris causas ès sciences sociales et politiques décerné à Benito Mussolini par l’Université de Lausanne en 1937.

A l’approche du centenaire de l’arrivée de Mussolini au pouvoir en Italie, Ensemble à Gauche estime qu’il est temps de discuter de la révocation du doctorat honoris causas ès sciences sociales et politiques décerné à Benito Mussolini par l’Université de Lausanne en 1937.

Victoire au Grand Conseil ! Une initiative d’Ensemble à gauche pour faciliter l’accès aux droits politiques des immigré-e-s au plan communal a été acceptée à une courte majorité. Les droits politiques communaux seraient obtenus après 5 ans de résidence en Suisse et une année dans le canton, contre respectivement 10 et 3 ans aujourd’hui. Comme il s’agit d’une modification de la Constitution, elle devra encore faire l’objet d’une votation populaire.

Notre députée au Grand Conseil a questionné le Conseil d’État sur ses directives de surveillance et de mise en écoute téléphonique préventive des militant-e-s politiques actifs-ves dans les mouvements sociaux. 

A l’occasion des trois ans de l’effondrement du barrage de Brumadinho au Brésil, des militandes et candidades d’EàG se sont rassemblé·e·x·s devant le Département des finances en solidarité avec les victimes et pour dénoncer le régime d’imposition extrêmement favorable dont bénéficie la multinationale dans le canton. Ensemble à gauche dénonce également les trop fréquentes atteintes au droit de manifester dans le canton de Vaud dont l’action a été taclée. 

Procès de la ZAD du Mormont : le procureur désavoué, Ensemble à Gauche demande sa démission.

Le groupe décroissance alternatives (da.) se réjouit de présenter, dans le cadre de la coalition Ensemble à Gauche, une liste diversifiée et combative pour le district de la Riviera lors des élections au Grand-Conseil du 20 mars 2022. Notre campagne aux couleurs de la décroissance réaffirmera la nécessité d’un changement radical de politique face à l’urgence climatique, sociale, et sanitaire.

da.et Ensemble à Gauche vous font part du communiqué Taraneh Aminian, députée au Grand Conseil, qui annonce sa récente décision de mettre fin à son activité politique institutionnelle à la fin de cette législature cantonale. Cela implique le retrait de sa candidature au grand Conseil et au Conseil d’Etat.  

Ensemble à gauche, coalition formée de décroissance alternatives (da.), solidaritéS-Vaud et Solidarité & Écologie, organise son premier stand de campagne en vue des élections cantonales de 2022, ce vendredi 17 décembre de 17h à 20h,  sur la place du 14 juin à Lausanne.

Le comité vaudois « pour des transports publics gratuits » se réjouit d’avoir franchi une étape importante dans l’aboutissement de son initiative populaire cantonale.