L’urgence climatique actuelle couplée à une situation sociale difficile appelle une réponse ambitieuse pour favoriser une mobilité respectueuse de l’environnement et accessible à toutes et tous dans le canton de Vaud. La gratuité des transports publics en est une : c’est pourquoi une initiative cantonale a été lancée pour demander la gratuité des transports publics dans le canton de Vaud.

Nous estimons qu’en 2020, les autorités auraient dû utiliser les importants excédents budgétaires et les réserves financières de l’État pour accélérer le tournant écologique, renforcer le service public et pour soutenir de manière accrue les ménages modestes affectés par les conséquences économiques de la pandémie de COVID.

La motion populaire vient compléter les outils démocratiques en comblant les écarts existant entre l’initiative populaire et la pétition. Ce serait une bonne chose à l’heure où les appels à davantage de démocratie participative s’élèvent de plus en plus, en particulier au sein des mouvements sociaux.

Yvan Luccarini, député au Grand Conseil Vaudois alors, a déposé un postulat le 18 septembre 2018. Celui ci demandait au Conseil d’Etat de rédiger un rapport sur les différents processus de mis à mort des animaux dans le canton en regard de la législation, notamment le gazage au CO2 et les taux de réussite de l’étourdissement des bêtes ; le transport des animaux du domaine à l’abattoir : distance parcourue, conditions de transports, stress ; la sélection des poules pondeuses et le sort des poussins mâles.

Suite à sa démission du Grand Conseil, Yvan Luccarini sera remplacé dès le mardi 4 mai par Elodie Lopez, 27 ans, conseillère communale à Vevey. Taraneh Aminian, syndicaliste et députée au Grand Conseil depuis 2016, a par ailleurs rejoint le mouvement. Avec l’arrivée de ces deux élues au sein de décroissance alternatives, le groupe Ensemble à gauche et POP est désormais le seul groupe paritaire du parlement vaudois.

Pour le groupe Ensemble à gauche & POP, l’avant-projet de loi sur la taxe des véhicules soumis par le Conseil d’État est insuffisant d’un point de vue écologique. Communiqué de presse.

Le Conseil d’Etat a présenté aujourd’hui son projet de budget pour 2021. Ensemble à gauche critique un budget qui ne répond pas de manière adéquate aux besoins sociaux provoqués par les conséquences sociales de la pandémie de Covid-19. Communiqué de presse.

En période de budget, les intentions des partis et les programmes politiques se dévoilent réellement. Loin des préoccupations… l’urgence climatique.

Avec 2.21% des suffrages exprimés pour le Conseil national, Ensemble à Gauche Vaud (EàG) est passé tout près de faire entrer Franziska Meinherz au Conseil national. Avec les voix cumulées de la gauche radicale, il n’a manqué à EàG que 308 suffrages, c’est-à-dire moins de 17 bulletins de vote pour obtenir un siège ! En cohérence avec son engagement quotidien dans les mouvements sociaux, EàG a mené une campagne de terrain, féministe, écologiste, internationaliste et solidaire, qui a su parler à des milliers d’électeurs et électrices. Merci pour votre soutien!

La coalition Ensemble à Gauche Vaud (EàG) a présenté le jeudi 5 septembre 2019 son matériel de campagne pour les élections fédérales. Durant les six semaines qui séparent du vote du 20 octobre, EàG mène campagne sur le programme et les revendications pour lesquelles ses militant-e-s sont engagé-e-s sur le terrain tout au long de l’année, notamment le principe de justice climatique et le manifeste de la grève féministe.