Le Régional du 28 mars 2018 confirme les craintes que nous exprimions lors du dernier Conseil communal de Vevey quant à la gestion des immeubles communaux. La gérance lausannoise SCHL, choisie par la Municipalité pour gérer ces immeubles, n’est plus intéressée et ne signera pas le contrat promis depuis des semaines.

Pour une contrariété dans ses projets immobiliers, Nestlé lance des représailles en utilisant sa politique de « soutien à la culture ».

Le mouvement Décroissance-Alternatives déplore qu’une petite majorité de la municipalité ait abandonné pour des raisons politiciennes la perspective d’une politique globale et active du logement à Vevey.