Trois référendums, une zone réservée, des mandats d’étude parallèles, une initiative, l’ébauche d’une démarche participative, des zones 30 à la hâte, une fête surfaite: Vevey a mal à son urbanisme. Vous en avez assez d’une ville bricolée, vous pensez qu’il est nécessaire de débattre et d’adopter une vision d’ensemble, nous vous invitons à découvrir le premier numéro du journal da. qui propose une vision, justement.

Si l’on connaît bien la Semaine de la mobilité, ce n’est pas le cas du Park(ing) Day qui est encore méconnu en Suisse. En fait, le Park(ing) Day est un événement mondial ouvert à tous. Organisé le troisième vendredi de septembre, il rassemble citoyen-ne-s, artistes, militant-e-s pour transformer temporairement des places de parking payantes en espaces conviviaux.

La Commission de gestion de la Commune de Vevey a été confrontée à de multiples pressions qui visaient, à entraver son travail. Dans la mesure où la préfecture et le Service cantonal des communes et du logement y sont impliqués, il ne s’agit pas d’une affaire locale.
Nous voulons donc alerter sur la mise en danger du – relatif – contrôle démocratique et citoyen sur le travail des exécutifs opéré par les commissions de gestion de ce canton. Ces entraves prennent diverses formes, dont le dossier que nous avons constitué contient un catalogue varié, que nous tentons de présenter objectivement en ayant convoqué la presse ce 30 août 2018.

Ensemble gauche a déposé deux motions au Grand Conseil vaudois le 15 mai 2018 sur la thématique de la fiscalité.

Le Régional du 28 mars 2018 confirme les craintes que nous exprimions lors du dernier Conseil communal de Vevey quant à la gestion des immeubles communaux. La gérance lausannoise SCHL, choisie par la Municipalité pour gérer ces immeubles, n’est plus intéressée et ne signera pas le contrat promis depuis des semaines.

Pour une contrariété dans ses projets immobiliers, Nestlé lance des représailles en utilisant sa politique de « soutien à la culture ».

Le mouvement Décroissance-Alternatives déplore qu’une petite majorité de la municipalité ait abandonné pour des raisons politiciennes la perspective d’une politique globale et active du logement à Vevey.