Ce mardi 28 mai 2019, le Grand Conseil vaudois a décidé de classer, par 71 voix contre 69, l’initiative déposée au Grand Conseil par notre député Yvan Luccarini. Celle-ci proposait une nouvelle loi pour orienter l’action publique face à la crise climatique. Elle fixait notamment, sur le plan cantonal, des objectifs impératifs et des actions concrètes en matière d’écologie et de lutte contre le changement climatique. Une heure trente de débat aura suffi pour constater que la majorité du parlement vaudois préfère multiplier les résolutions non contraignantes et s’en gargariser dans les médias, que passer réellement à l’action. L’intensification de l’action citoyenne dans le cadre des mobilisations pour le climat est donc plus importante que jamais.

Vendredi 16 novembre la version en ligne de 24 heures nous annonçait : «Inauguré en grande pompe derrière la gare de Vevey en 2016, l’année des 150 ans de Nestlé, le musée Nest change déjà de vocation. Le centre d’exposition ludique et interactif à 50 millions sera réaffecté en 2019, au terme de la Fête des Vignerons, pour devenir le siège mondial de Nespresso à l’horizon 2021». Le communiqué de la Commune de Vevey annonçait l’arrivée de Nespresso, s’en félicitait, mais ne soufflait mot de la fermeture du Nest. Réflexions vagabondes sur la gouvernance des multinationales et l’impuissance consentie des pouvoirs publics.

La Commission de gestion de la Commune de Vevey a été confrontée à de multiples pressions qui visaient, à entraver son travail. Dans la mesure où la préfecture et le Service cantonal des communes et du logement y sont impliqués, il ne s’agit pas d’une affaire locale.
Nous voulons donc alerter sur la mise en danger du – relatif – contrôle démocratique et citoyen sur le travail des exécutifs opéré par les commissions de gestion de ce canton. Ces entraves prennent diverses formes, dont le dossier que nous avons constitué contient un catalogue varié, que nous tentons de présenter objectivement en ayant convoqué la presse ce 30 août 2018.

Ensemble gauche a déposé deux motions au Grand Conseil vaudois le 15 mai 2018 sur la thématique de la fiscalité.

La publicité commerciale est aujourd’hui omniprésente dans nos environnements et a su conquérir, depuis un certain nombre d’années, des territoires de plus en plus vastes pour capter nos attentions et nous pousser à consommer. La pression publicitaire à laquelle nous sommes soumis-e-s frôle aujourd’hui l’insupportable.

24 heures de jeudi 8 mars 2018 met sur la table les projets immobiliers de Nestlé à Vevey – bloqués pour l’instant – et à La Tour-de-Peilz – mis à l’enquête publique. Indépendamment du traitement à réserver à ces projets – le minimum étant de les ramener à des proportions plus raisonnables et à tenir comptes de besoins de la population – apparaît un problème politique.

L’initiative, soutenue par notre groupe, propose :
la mise en place d’une assurance cantonale pour les soins dentaires de base;
un meilleur dispositif de prévention en matière de santé bucco-dentaire;
la création d’un réseau de policliniques dentaires régionales pour garantir l’accès aux soins.