Dans le cadre de la campagne pour l’élection au Conseil d’État le 22 mars prochain, Ensemble à Gauche Vaud (solidaritéS, décroissance alternatives, solidarité&écologie) présente une liste composée de 5 candidat·e·s:

Elodie Lopez (Conseillère communale et députée, membre du groupe décroissance alternatives, collaboratrice scientifique)

Taraneh Aminian (Dr Ingénieure EPFL, retraitée, députée da. au Grand Conseil, déléguée Syndicale SUD, La Tour-de-Peilz)

Gabriella Lima (Militante internationaliste, membre de solidaritéS, Master en science politique)

Hadrien Buclin (Député Ensemble à Gauche, membre de solidaritéS, chercheur à l’Uni de Lausanne)

Mathilde Marendaz (Élue communale, activiste pour le climat et master en géographie humaine)

Dans la droite ligne de formations d’autres communes, le PLR Vevey se lance aussi sous l’étiquette «Vevey 2021». Mais d’où sort cette idée que pour toucher la population, il faut se camoufler ? Les partis établis ont-ils à ce point perdu le contact avec la population ? Ou ne s’agit-il pas plutôt d’une tactique pour entrer en contact, éventuellement piquer l’une ou l’autre idée concrète, et accéder aux postes permettant d’éviter tout changement réel ?
Pour notre part, nous allons soumettre à la population nos propositions, élaborées collectivement à partir du cadre global qui nous réunit. Sans nous cacher, ouvertement, et sans crainte.

Pour le groupe Ensemble à gauche & POP, l’avant-projet de loi sur la taxe des véhicules soumis par le Conseil d’État est insuffisant d’un point de vue écologique. Communiqué de presse.

Le Conseil d’Etat a présenté aujourd’hui son projet de budget pour 2021. Ensemble à gauche critique un budget qui ne répond pas de manière adéquate aux besoins sociaux provoqués par les conséquences sociales de la pandémie de Covid-19. Communiqué de presse.

Tout le monde en parle, des mesures ont été prises, mais de nombreuses questions subsistent sur la crise associée à la propagation du coronavirus covid-19. Malgré le fait que ce sont les liens sociaux qui animent notre vie, ils seront mis entre parenthèses ces prochaines semaines.

En période de budget, les intentions des partis et les programmes politiques se dévoilent réellement. Loin des préoccupations… l’urgence climatique.

Ce mercredi 13 novembre 2019, le Tribunal de police de Vevey a rendu son verdict sur les accusations portées par une «majorité» de la Municipalité de Vevey contre Michel Agnant et Jérôme Christen. Jugés coupables de bonnes intentions, les deux municipaux ont été condamnés à une peine symbolique de 10 jours-amendes avec sursis. Restent les considérables dégâts causés par cette procédure injustifiée et la souffrance au travail du personnel communal. Les responsables assumeront-ils ?

Au printemps 2018, la Commission de gestion de la commune de Vevey présentait son rapport pour l’année 2017. Celui-ci rendait publics nombre de faits concernant l’affaire Girardin et mettait en évidence le peu d’empressement de la majorité municipale à traiter cette affaire. S’en est suivie une enquête administrative contre le Président de la Commission de gestion ouverte par le Préfet. Nous contestons cette procédure et demandons que le Conseil d’Etat ouvre une enquête administrative sur les pratiques de M. le Préfet.

La coalition Ensemble à Gauche Vaud (EàG) a présenté le jeudi 5 septembre 2019 son matériel de campagne pour les élections fédérales. Durant les six semaines qui séparent du vote du 20 octobre, EàG mène campagne sur le programme et les revendications pour lesquelles ses militant-e-s sont engagé-e-s sur le terrain tout au long de l’année, notamment le principe de justice climatique et le manifeste de la grève féministe.

Alors que des voix s’élèvent en Suisse en faveur d’une hausse généralisée du temps de travail, notamment concernant l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes, une motion déposée par Yvan Luccarini le 3 septembre propose une réduction immédiate du temps de travail hebdomadaire à 40 heures (actuellement 41 heures 30) pour tout le personnel de l’Etat de Vaud.