Entrées par Décroissance-Alternatives

Conseil communal du 19 décembre 2019

Lors de cette deuxième séance consacrée au budget, le groupe Décroissance-Alternatives a défendu un amendement important visant à répondre aux besoins de la population en matière d’accueil des enfants. Il a soutenu un amendement en faveur de l’ASLOCA et a ardemment défendu deux augmentations de subvention et 4 nouvelles lignes au budget en faveur d’associations culturelles locales qui ont prouvé de leur professionnalisme mais dont l’état financier ne leur permet pas de survivre, ni d’accéder à des soutiens à plus grande échelle.

Argumentaire pour une nouvelle garderie, pour répondre aux besoins de la population

Décroissance-Alternatives proposait un amendement au budget d’environ 750 000 frs, afin de donner à la municipalité la possibilité de dépenser le budget de fonctionnement nécessaire pour ouvrir une nouvelle garderie à Vevey (dès la mi-2020), suite à la fermeture contestée de celle des Petits Pois.

Accepter cet amendement aurait constitué une prise de position du Conseil communal contre la politique de la municipalité, qui fait de ce secteur la principale victime des restrictions budgétaires, sans volonté de répondre aux besoins croissants de la population.

«Des raisons formalistes (budget global et non détaillé poste par poste) ont été invoquées dans un premier temps pour refuser de discuter de notre amendement… La discussion a quand même eu lieu, quoique désordonnée, et l’amendement a quand même été soumis au vote… Sans soutien du côté Verts et Socialistes, il a été refusé.

ANTISOCIAL ! Conseil communal du jeudi 12 décembre

Compte-rendu du conseil communal du jeudi 12 décembre, en texte et en vidéos. Le moins que l’on puisse dire c’est que DA considère que ce budget est largement antisocial et que nous nous battons, amendements après amendements, avec que cela ne soit pas la population veveysanne qui paie les frais des baisses d’impôts pour les plus riches…

Conseil communal du 5 décembre 2019

Une séance rythmée à coups de klaxons et de motions d’ordre qui a tout de même permis de débattre sur les horaires d’ouverture des commerces et le besoin d’une CCT. L’accueil de jour, la pétition pour les piétons, le stationnement se sont également invités encore une fois dans les discussions. Quant au budget, le président à l’ambition de la traiter en une séance, le 12 décembre.

,

Conseil communal du 14 novembre 2019

Une séance en présence d’un public tout particulier et très bienvenu : le Collectif Grève des Femmes* / Grève Féministe de la Riviera, avec qui notre groupe a déposé un postulat. Il a aussi été question de panneaux solaires, de chauffage à distance, de végétalisation des toitures, de congé paternité… un tournant féministe et écologiste confirmé?

, ,

Vevey, les lourdes conséquences d’une futile procédure

Ce mercredi 13 novembre 2019, le Tribunal de police de Vevey a rendu son verdict sur les accusations portées par une «majorité» de la Municipalité de Vevey contre Michel Agnant et Jérôme Christen. Jugés coupables de bonnes intentions, les deux municipaux ont été condamnés à une peine symbolique de 10 jours-amendes avec sursis. Restent les considérables dégâts causés par cette procédure injustifiée et la souffrance au travail du personnel communal. Les responsables assumeront-ils ?

, , ,

La confiance et l’autorité du Préfet du district de la Riviera-Pays-d’Enhaut sont-elles compromises?

Au printemps 2018, la Commission de gestion de la commune de Vevey présentait son rapport pour l’année 2017. Celui-ci rendait publics nombre de faits concernant l’affaire Girardin et mettait en évidence le peu d’empressement de la majorité municipale à traiter cette affaire. S’en est suivie une enquête administrative contre le Président de la Commission de gestion ouverte par le Préfet. Nous contestons cette procédure et demandons que le Conseil d’Etat ouvre une enquête administrative sur les pratiques de M. le Préfet.

, , ,

Action à Vevey pour plus de sécurité sur les passages piétons

Bien qu’une pétition concernant les feux des passages piétons ait été signée par plus de 200 personnes en 10 jours, qu’une interpellation lors du dernier Conseil communal ait demandé à la Municipalité de prendre des mesures immédiates de sécurisation de certains passages pour piétons, et que tout cela ait engendré un vif débat à ce même Conseil, aucune mesure sérieuse n’a été prise par nos autorités et une première action a été nécessaire.