Entrées par Décroissance-Alternatives

Conseil communal du 28 juin 2018

Cette dernière séance avant la pause estivale a été bien nourrie de débats. La suspension du salaire du conseiller municipal suspendu Lionel Girardin et le rapport de la Commission de gestion pour l’exercice 2017, particulièrement complexe, étaient, entre autres, à l’ordre du jour.

Interpellation « Point(s) de suspension »

Le 13 juin, le Conseil d’Etat a prononcé avec effet immédiat la suspension du Municipal Girardin. À lire la presse de ces derniers jours, un éventuel recours contre cette décision n’aurait pas d’effet suspensif. La présente interpellation propose la suspension du salaire de M. Lionel Girardin.

Conseil communal du 17 mai 2018

Une séance tant attendue, au regard de l’actualité politique mais s’il est des problèmes qui doivent être réglés et qui demandent beaucoup d’attention, il est important de ne pas s’engluer, ni oublier d’autres dossiers, et de continuer à œuvrer pour nos engagements politiques. Voici un compte-rendu de la séance du Conseil communal du 17 mai 2018.

Interpellation : de la parole aux actes

La presse s’est fait l’écho du manque de personnel aux VMCV et du mouvement de protestation que cela a suscité. Elle avait précédemment déjà signalé que le conseil d’administration avait refusé le budget présenté par la direction. Compte tenu que 5 des 7 membres de son Conseil d’administration représentent les communes, Décroissane-Alernatives pose des questions.

Demande de suspension du conseiller municipal Lionel Girardin

Décroissance-Alternative votera en faveur d’une proposition qui sera faite au Conseil communal du 17 mai 2018 de demander la suspension du municipal Lionel Girardin. Il ne s’agit pas de juger le municipal coupable avant que tous les faits aient pu être établis, ni de substituer le Conseil communal aux autorités de surveillance des communes ou à la justice.

Motion « Notre regard n’est pas à vendre »

La publicité commerciale est aujourd’hui omniprésente dans nos environnements et a su conquérir, depuis un certain nombre d’années, des territoires de plus en plus vastes pour capter nos attentions et nous pousser à consommer. La pression publicitaire à laquelle nous sommes soumis-e-s frôle aujourd’hui l’insupportable.