Compte-rendu de la séance du Conseil communal du 12 septembre 2019

La rentrée du Conseil communal a été marquée par des discussions sur les chiffres: nombre de place de parc, places d’accueil de jour, 5 ou 7 conseillers municipaux, les km/h et les comptes de la Fête des vignerons. Les trois principales discussions sont résumées ci-après:

Interpellation La Place du Marché a grand besoin d‘amour et d’eau fraîche !

Vevey Libre a déposé pour les partis constituant le comité Notre Ville (PS, Les Verts, Décroissance-Alternatives et Vevey Libre) une interpellation pour connaître les projets de la Municipalité quant à l’aménagement de la place du Marché. Étant donné que l’initiative « Ma Place » à retardé le processus d’études pour réaliser le projet d’Amour et d’eau fraiche dès le retrait des installations de la Fête des vignerons, une diminution des places de stationnement et un aménagement éphémère serait souhaité.

La réponse de la Municipalité va au-delà de nos attentes dans le sens que seules 312 places seront marquées après l’occupation de la Place par le Knie, dégageant ainsi le devant de la Grenette et l’est de la Place.

Le Marché reviendra à Vevey dès le 2 novembre, une démarche participative intégrant les marchands sur les nouveaux aménagements est prévue et quant au parking Nord-Gare, les études sont en cours et un préavis sera présenté au Conseil communal début 2020. Les oppositions, elles seront traitées par la municipalité à la fin des études, par la Syndique et pas par le municipal Rivier, afin d’éviter toute apparence de conflit d’intérêt, comme nous l’avions fait remarquer.

La discussion autour des 162 places supprimées est houleuse. Cela est dû d’une part à l’application des normes VSS actuelles et pour fournir une esquisse de projet à la population qui a, par son vote du mois de mai, demandé une place plus conviviale. Une partie des places sera compensée sur l’avenue Nestlé et 64 places ont déjà été créées dans le parking Manor. Seules 30 places ne seront pas compensées, sauf le samedi matin, ce qui ne devrait pas poser de problème au vu des statistiques qui révèlent que des places sont constamment disponibles dans les parkings de la ville.

Le projet d’Amour et d’eau fraîche prévoit qu’une fois réalisé 200 places seront encore disponibles sur la place du Marché, sans réduction des places pour personnes à mobilité réduite. Il laisse la possibilité d’une évolution dégressive en fonction des pratiques.1568117522493_Interpellation CC 12.9

Réponse de la Municipalité au postulat "Décibels" sur un passage à 30 km/h

Suite à la réponse à son postulat « Décibels », M. Antoine Dormond (Les Verts) à émis le vœu (non contraignant) de passer l’ensemble du territoire veveysan à 30 kn/h la nuit. Selon la syndique, les critères étant de compétence cantonale, ils doivent être étudiés par la Municipalité et ce changement pourrait survenir d’ici le printemps prochain.

Réponse qui dérange à l’interpellation "Petits Pois, gros malaise"

En réaction à la réponse de la Municipalité à son interpellation « Petits Pois, gros malaise », Mme Elodie López de notre groupe a relevé le manque de vision de notre Municipalité en matière d’accueil de jour dans la Commune. En effet, en fermant la seule structure de Vevey est, la Ville a fait disparaître 30 places d’accueil et des postes d’éducatrice•teur pour un total de 8,4 EPT (équivalents plein temps).

Nous avons donc exprimé notre demande de maintenir une qualité d’accueil malgré les normes revues à la baisse et de remettre l’ouvrage sur le métier en rouvrant le dossier des Petits-Pois en y faisant les travaux nécessaires ou par une solution alternative.

La Municipalité a reconnu avoir décidé de fermer la garderie des Petits Pois avant la chute de la pierre et suite à cet incident, la décision fut de la fermer immédiatement et rompre le contrat de bail. Elle admet avoir cherché une solution sur une parcelle vers Subriez qui n’a pas abouti, elle continue ses études selon les possibilités d’implantation. Pour l’heure, elle a mis la priorité sur le taux parental à 30%. En séance, la Municipalité a fini par dire que son objectif était de revenir au nombre de places disponibles avant cette fermeture, ce qui ne figurait pas dans la réponse écrite à notre interpellation. Il conviendra de vérifier si ces intentions se concrétisent au budget pour 2020. Et finalement, nous n’avons pas eu d’indications sur l’incidence sur la liste d’attente pour obtenir une place en garderie.

Le PLR, l’UDC et le PDC se sont unis pour déposer une motion demandant à la Municipalité d’étudier de passer à un collège municipal de 7 membres. De manière générale, le Conseil communal a reconnu que la proposition mérite d’être débattue en commission. Les premières questions concernaient déjà le taux d’activité et l’inévitable besoin de coordination supplémentaire
entre des municipaux plus nombreux, et facilement tentés par un fonctionnement «en silo».

Deux interpellations ont été renvoyées en Municipalité:

Fête des vignerons, et après? déposée par Décroissance-Alternatives. Celle-ci a capté une attention particulière des médias.

Une nuit sous les étoiles déposée par Les Verts et soutenue par notre groupe, dont le but est de faire l’expérience de l’extinction de l’éclairage public au moins une nuit.

Deux points relevés dans les divers méritent notre attention:

D’une part, la vitesse et l’efficacité d’intervention du SMUR depuis l’hôpital Riviera Chablais. 

D’autre part, la suite qui sera donnée au rapport d’audit sur la Municipalité et ses relations avec les chefs de service. Ce rapport a le mérite de reconnaître la qualité et la validité des informations contenues dans le rapport de gestion 2017 de la Commune, et de valider l’interprétation des origines de la crise qu’a toujours faite Michel Agnant, à savoir que les promesses qui avaient été faites en début de législature de lui attribuer des dicastères d’envergure normale n’ont pas été tenues par le retard apporté à la réunification de la culture et au transfert du logement sous son autorité avec les services sociaux.

Lien vers la vidéo de la séance